Clément Bazin

Label Nowadays Records
Email Benoit Joubert

Avec son premier album, Everything Matters, Clément Bazin réalise un doux rêve : repenser l’électro en y intégrant un instrument dont il est aujourd’hui indissociable, le steeldrum, et imaginer un pont entre ses genres de prédilection, le calypso, la soca, le hip-hop et le post-dubstep UK des années 2000, une synthèse entre Machel Montano, Jay Dilla, D’Angelo et James Blake.

En 2016, il enchaîne les scènes prestigieuses avec les premières parties des Zéniths de Fakear et de Petit Biscuit, des passages très remarqués à Solidays, aux Vieilles Charrues, à Sziget, au MEG Festival et une Gaîté Lyrique sold-out en novembre 2017, car c’est en live que sa musique prend toute son ampleur : grande sans être grandiloquente, remuante sans marteler les tympans et reposant surtout sur un équilibre harmonieux entre beats acérés et sonorités plus organiques.

La même année il devient lauréat du Fair et du prix Talents Adami et arme parallèlement son amour pour le hip-hop avec un nouvel EP, Us, dont le titre « Distant » en featuring avec la chanteuse Lia, explosera le compteur des écoutes.

Everything Matters, de par sa diversité, vient confirmer les talents de beatmaker et de multi-instrumentiste de Clément Bazin.

Entre rythmiques syncopées, distorsions de voix et beats entêtants, Clément Bazin imagine une électro aux textures tropicales et aux subtiles excursions soul, construite autour d’un steeldrum qui s’épanouit pleinement dans cette judicieuse alliance entre organique et synthétique et qui, comme un symbole, passe au devant de la scène au moment de clore l’album, pour en jouer le premier rôle.

Distant feat. Lia

Catch Me

La France entière aurait bien besoin de cette musique chaude ouverte aux autres et souriante
Un album au pouvoir de séduction instantané dans lequel il donne à entendre des pop songs aussi puissantes qu’ensoleillées